Pâtes sans gluten de riz façon Pad thaï

 

pâtes sans gluten façon pad thaï

 

La cuisine asiatique regorge de produits très intéressants comme les pâtes sans gluten ou nouilles de riz. On les trouve au rayon “cuisines du monde” des supermarchés.

Suite au récent succès obtenu par les nouilles de riz sautées au bœuf à la maison, je me suis lancée cette semaine dans un Pad thaï au porc et à la crevette. Pour cela, je me suis tout simplement inspirée de la recette au dos du sachet de nouilles : des pâtes sans gluten à base de riz, très plates et mesurant 3 mm de large.

 

Ingrédients (pour 4) :

 

250 g de pâtes sans gluten de riz type nouilles Pad thaï

2 cuillères à soupe d’huile

1 grosse gousse d’ail écrasée

1 oignon

1 piment rouge (ou un poivron pour ceux qui n’aiment pas trop épicé)

100 g de crevettes

150 g de porc finement émincé (j’ai haché au couteau une joue de porc)

150 g de pousses de soja (= haricots mungo)

1 cuillère à soupe de sucre

Quelques brins de coriandre

2 cm de gingembre frais ou en poudre

1/4 de tasse de cacahuètes concassés

1 citron vert

2 cuillères à soupe de nuoc mam (sauce de poisson) ou de sauce soja

 

 

pâtes sans gluten façon pad thaï

Voilà des pâtes sans gluten cuisinées façon pad thaï

 

 

Préparation :

 

Placer les nouilles de riz dans l’eau bouillante durant 6 minutes pour qu’elles ramollissent. Égoutter et réserver.

Décortiquer les crevettes. En prélever la moitié pour hacher la chair au couteau; faire dorer l’autre moitié dans une sauteuse ou un wok huilé. Réserver.

Dans le même récipient, faire revenir l’oignon émincé puis ajouter le piment, le gingembre émincé ou râpé, le porc et l’ail. Laisser cuire 2 minutes en remuant sans arrêt.

Incorporer les crevettes émincées, la sauce nuoc mama ou soja, le citron coupé en quartiers, le sucre et un peu de coriandre émincée. Bien mélanger et poursuivre la cuisson 2 minutes.

Pour finir, ajouter les crevettes laissées entières et les pousses de soja.

Déguster chaud avec le reste de coriandre ciselée.

 

pâtes sans gluten façon pad thaï

 

 

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !Pin It

4 Comments

  1. Yucca juin 20, 2017 7:44 Répondre

    Quel dommage de faire un plat de qualité et le “dauber” avec une cuillère à sucre!
    Tu temps paléolithique le sucre était le glucose libéré à la fin de la digestion. Tous les muscles sont servis de cette énergie transformée, le dernier muscle étant servi est le cerveau, le service se faisant du bas vers le haut. Quant le cerveau reçoit du glucose il pense que la digestion est terminé et donne l’ordre aux différents services d’évacuer le reste. Vous ajoutez du sucre dans un plat, ce glucose rapide va directement vers le cerveau, qui lui pense que la digestion est terminée et donne l’ordre d’évacuer le reste. Voilà pourquoi quant on mange sucré comme un certain fast food bien implantée, rapidement on a à nouveau faim, malgré le repas copieux. Et, avec ce système notre organisme ne reçoit pas les éléments nécessaires à sa structure, vu que avant que l’organisme puisse puiser et assimiler l’ordre est donné d’arrêter le processus de digestion et d’enclencher l’évacuation. Je vous laisse deviner tous les dégâts de digestion, d’incommodités de selles que cela crée.

    • Victoria juin 25, 2017 8:58 Répondre

      Bonjour Yucca,
      Votre idée est intéressante mais pour ma part, j’aime beaucoup le sucré-salé!
      La cuillère de sucre peut bien sûr être ôtée par celles et ceux qui le souhaitent.

  2. christiane juin 23, 2017 9:55 Répondre

    très intéressant ce commentaire, je ne sais pas quell profession vous exercez mais si tout cela est vrai chapeau pour toutes ces explications

  3. Nana juin 24, 2017 4:03 Répondre

    Merci pour la recette. Très bonne et appréciée. Et cette recette n’a aucun rapport avec un burger de chez Macdoquicking… elle a été rassasiante et j’ai fait la vaisselle.

Laisser un commentaire