Pourquoi Novak Djokovic a choisi le régime sans gluten

 

Aujourd’hui, je voudrais vous faire la synthèse de ce que j’ai retenu du témoignage de Novak Djokovic, dans le livre “Service gagnant: Une alimentation sans gluten pour une parfaite forme physique et mentale”.

En effet, la carrière de Novak Djokovic a vraiment décollé quand le tennisman a arrêté la consommation du gluten et des produits laitiers.

Au delà du coup de pub que constitue ce livre, je pense qu’il contient une bonne part de vérité bien qu’il n’ait probablement pas été écrit pas Djokovic lui-même!

 

 

service_gagnant_djokovic

 

 

L’avant régime sans gluten de Novak Djokovic

 

Auparavant, Novak Djokovic était aux dires de tous un joueur talentueux mais irrégulier. Il s’effondrait fréquemment au cours d’un match.

On soupçonnait une sorte d’asthme mais “l’asthme frappe dès que l’on commence à faire de l’exercice ; il ne se déclenche pas au bout de trois heures de match”. Certains joueurs et journalistes remettaient même en cause ces maux hypothétiques.

Novak Djokovic explique ses contre-performances par un état de santé générale instable malgré une hygiène de vie irréprochable :

  • essoufflement rapide, sensation de gorge fermée
  • fatigue, jambes de plomb
  • difficultés à se réveiller le matin
  • esprit régulièrement “embrumé”
  • souvent ballonné.

Un jour il était capable de très bien, le lendemain c’était l’effondrement total.

 

 

Les effets du régime sans gluten pour Novak Djokovic

 

Fatigué de ne pas comprendre d’où viennent ces symptômes, Novak Djokovic supprime le gluten de son alimentation, pendant 14 jours, sur les conseils d’un médecin.

Assez dubitatif, il tente tout de même l’expérience même si cela lui coûte. En effet, l’alimentation serbe est basée sur le pain, les pâtisseries et les laitages.

pizza

Elle est aussi influencée par les spécialités italiennes, d’autant plus que les parents de Djokovic tenaient une pizzeria!

 

Sentant un véritable mieux-être physique et mental, il teste la réintroduction d’un aliment contenant du gluten au bout de deux semaines. Le lendemain au réveil, il se sent comme s’il avait bu dû whisky toute la nuit. Sa décision est alors prise : il continue sur sa lancée et supprime tous les produits laitiers animaux et les sucres hormis le miel et les fruits.

Son bilan est sans équivoque :

  • stabilisation des humeurs
  • gain de dynamisme et de souplesse
  • diminution de la fatigue et de l’essoufflement
  • arrêt de l’asthme
  • esprit plus clair.

 

 

Ses conseils : extraits choisis

 

  • Se poser la question : comment je me sens après avoir manger malsain? (les effets se font sentir environ 5 heures après) -> léthargie? cafard? esprit confus? mal de tête?

 

  • Manger lentement et en pleine conscience, c’est-à-dire en silence, sans faire autre chose. Se concentrer sur son alimentation et ce qu’elle nous apporte.

 

  • Préférer la qualité des aliments à la quantité -> aliments bio, sains, non transformés.

 

  • Ne pas boire d’eau glacée mais plutôt à température ambiante ou chaude (thé, tisane).

 

 

Conclusion

 

Dans l’alimentation française, tout comme dans l’alimentation serbe, le blé représente 20% des calories que nous consommons! On surfe aujourd’hui sur la vague des céréales complètes, contenant plus de fibres et de minéraux mais toujours autant de gluten.

Une personne sur cinq souffre, à des degrés variables et sans forcément le savoir, d’une sensibilité au gluten. Beaucoup passent leur vie à souffrir de ces réactions en se disant qu’on ne peut rien y faire.

Pourtant, il peut en être autrement. Il suffit de tester, tout seul, chez soi, sa sensibilité pour être fixé(e). L’hypermédiatisation d’un sportif tel que Novak Djokovic a permis de vulgariser le régime sans gluten. D’ailleurs, il remarque amusé que de plus en plus de joueurs et joueuses de tennis mangent aujourd’hui sans gluten.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Comments

  1. Mumu47 mai 16, 2016 5:01 Répondre

    Bonjour .cela représente bien ce qu’ il c est passé pour moi .Je ne suis une grande athlète. Mais depuis que j ai supprimé gluten
    et protéines animal je me sents bien mieux .les tentatives de réinsertion n ont pas été concluantes.donc je continue j ai perdu 10kg (J en avais besoin)je revie .

  2. Marie mai 17, 2016 7:55 Répondre

    Bonsoir!
    Si l’on croit les propos relatés dans le livre de ce sportif, il ne doit jamais manger les produits dont il vante tant les mérites! Je veux parler, bien sûr, de Gerblé sans gluten…
    S’il ne mange plus que du miel et des fruits, en guise de sucre, et mange réellement sainement, c’est tout simplement impossible!
    Parce que si vous regardez la composition de ces produits industriels sans gluten, ils sont tous bourrés de sucres d’extrêmement mauvaise qualité (sirop de riz, de maïs, glucose, etc.) et de graisse de palme, sans compter tous les ajouts d’arômes divers et variés.
    Je trouve navrant qu’un sportif profite ainsi de sa notoriété, pour écrire un livre laissant croire à sa sincérité, et à son envie de partager son expérience “sans gluten et sans sucre”, tout en gagnant des sommes d’argent considérables en faisant de la publicité pour des produits qui sont tout sauf sains!
    Certains ne seront pas dupes, d’autres feront confiance à ce champion, et achèteront des produits d’une qualité vraiment lamentable…
    Marie

    • Victoria mai 18, 2016 6:06 Répondre

      Bonsoir Marie, vous avez raison de vous indigner!
      Peut-être que je me fais l’avocat du diable, mais il me semble bien possible que la situation soit inverse: je pense que Novak Djokovic suit réellement un régime sans gluten et globalement très sain. C’est important pour maintenir son niveau et les sportifs sont superstitieux! Si cette alimentation lui réussit, je ne pense pas qu’il y fasse beaucoup d’entorses.
      Toutefois, je pense que c’est la marque Gerblé qui l’a approché, afin de profiter de sa célébrité pour faire connaître sa gamme. Je ne suis vraiment pas certaine que le joueur de tennis mange tant de produits Gerblé que cela. De même, les célébrités qui vantent tel ou tel aliment (un biscuit, une boisson, un produit de régime) dans les publicités ne les consomment pas forcément! C’est donc peut être juste une histoire d’image…

      • Marie mai 18, 2016 6:15 Répondre

        Bien sûr que c’est une question d’image, et c’était bien mon propos: il a accepté de prêter son image de sportif plein de réussite à une marque qui propose des produits de très mauvaise qualité.
        Ce faisant, il encourage tout un tas de gens à choisir cette marque-là, y compris des personnes ne souffrant pas d’allergies, ou d’intolérance, mais qui se diront que “c’est mieux pour eux que d’autres produits industriels, plus sain”.
        Je regrette donc qu’il ait publié ce livre, repris par les médias, pour vanter une alimentation saine et sans sucre autre que le miel et les fruits…
        Parce que beaucoup de gens vont ainsi associer “Gerblé sans gluten” à une alimentation saine et sans sucre…
        Je comprends bien que c’est le propre d’une campagne de pub réussie pour l’industriel. Mais à l’heure où l’obésité devient galopante, où le diabète fait des ravages, et où les gens ont de moins en moins le temps, ou l’envie, de cuisiner, faire croire que Gerblé sans gluten est le nec plus ultra, c’est navrant!

        http://www.focusnature.ch

        • Sophie juillet 9, 2016 8:59 Répondre

          Le problème n’est pas le livre de Djokovic, qui est très bien.
          Le problème est la marque Gerblé.

  3. Val mai 18, 2016 1:21 Répondre

    Marie, tu m’enlèves les mots de la bouche! effectivement si il mange sainement, il ne peut pas manger ces gâteaux de marques diverses et variées sans gluten, moi j’ai malheureusement un enfant diabétique insulino dépendant et coeliaque et même si ça me fend le coeur j’ai recours à ces produits car d’une part c’est un enfant et comme tous les autres, il veut manger des gâteaux et d’autre part étant diabétique il a besoin parfois de se resucrer et à l’école ou à l’extérieur c’est bien pratique de pouvoir avoir un paquet de gâteaux avec soi, j’essaie de faire des gâteaux le plus souvent possible mais quand on travaille c’est pas toujours facile et ça ne se conserve pas longtemps…….donc c’est vrai que quand on entend ça, ça nous met un peu la rage!

    • Marie mai 18, 2016 6:32 Répondre

      Bonsoir Val!
      Désolée pour ton enfant, je comprends bien les difficultés que tu rencontres, et sais à quel point il peut être difficile de faire comprendre à son enfant qu’il ne peut pas manger comme les autres. Et qu’il n’est pas toujours possible de cuisiner ou faire de la pâtisserie.
      Par contre, ayant aussi des diabétiques dans la famille, je te signale, pour le cas où tu ne connaitrais pas, qu’il existe des biscuits sans gluten et vraiment sans sucre, qu’on trouve en magasin bio.
      La marque, c’est “Biscru”. En “sucré”, il y en a aux fruits, et au cacao et coco.
      Je n’en ai plus au cacao et ne peux donc pas te faire la liste des ingrédients, mais voici les ingrédients qui composent les “Biscru banane-myrtille”:
      banane, graines de sarrasin décortiquées pré-germées, graines de tournesol décortiquées pré-germées, graines de lin doré, myrtille séchée.
      Sains, ils ne représentent pas de risque pour les diabétiques, ils plaisent beaucoup aux amis de la famille qui les découvrent, enfants comme adultes, ils font l’unanimité.
      Ce qui est dommage, et qu’il faudrait peut-être dire au fabriquant, c’est que sur les paquets, il est indiqué “petits crackers sucrés sans cuisson”… Et il ne prend pas la peine d’indiquer où que ce soit, que ses produits sont sans aucun sucre!
      Cette marque propose aussi des crackers sans gluten “salés” (courgette curry, par exemple).
      Bonne soirée!

  4. Val mai 18, 2016 9:09 Répondre

    Merci Marie pour tes informations, je ne connais pas la marque dont tu parles, pourtant je vais dans plusieurs magasins bio, est ce dans un rayon particulier? c’est vrai que moi c’est le rayon sans gluten qui m’intéresse plus particulièrement…je vais me renseigner.
    Bonne soirée.

  5. Marie mai 19, 2016 11:40 Répondre

    J’ai trouvé des “Biscru” dans tous les magasins bio où je suis allée, que ce soit en Haute-Savoie, dans le Jura ou en Bretagne, et quelle que soit la chaîne (Biocoop, Botanic, Satoriz, etc.).
    Par contre, ils ne sont que très rarement dans le rayon consacré aux aliments sans gluten. On trouve souvent les crackers Biscru au rayon chips et apéros salés. Dans certains magasins, les Biscru salés, aux chips, et les Biscru sucrés, près des barres de céréales et fruits, ou au rayon biscuit!
    C’est vrai qu’il faut chercher… Ou demander.
    Mais la gamme offre, en salé comme en sucré, de nombreuses alternatives très sympas au niveau goût.

    Sinon, autre piste, pour des barres au chocolat, sans sucre, sans gluten, et très bonnes: la marque lovechock, dans la gamme Organic RAW chocolate, il existe une grande variété de barres, séparées en 4 gros carrés.
    Par exemple: Cacao, Mûre blanche et vanille, ou cacao, ananas et quinoa, ou cacao et éclats de fèves de cacao.
    Voici la liste des ingrédients contenus dans la barre “Cacao- mûre blanche/vanille”:
    pâte de cacao crue, beurre de cacao, mûres blanches séchées (21%), nectar de fleur de coco séché, quinoa germé séché, vanille Bourbon (1%), poivre de cayenne, sel marin.
    J’en trouve dans la plupart des magasins bio.
    J’espère que cette piste pourra aussi t’être utile!
    Bon après-midi!

  6. Val mai 27, 2016 3:42 Répondre

    bonjour Marie,
    merci pour tes précieux renseignements, j’ai trouvé des “Biscru” courgettes/curry, mais je n’en ai pas trouvé en sucré ! je vais continuer mes recherches…. encore merci.

Laisser un commentaire