Manger sans gluten fait-il retrouver la vitalité et perdre du poids ?

 

Manger sans gluten est devenu un sujet mode incontournable et LA nouvelle alternative pour perdre du poids et retrouver sa vitalité. Entre les avancées scientifiques et le tapage médiatique des stars hollywoodiennes et les sportifs internationaux, on ne sait plus trop où donner de la tête.

Maigrir en éliminant le gluten, d’après vous, info ou intox’ ?

Intéressons-nous dans cet article aux réels bénéfices santé pour personnes intolérantes et les bien-portantes.

 

produits_gluten_miniature

Manger sans gluten : est-ce cela nous fait vraiment maigrir ?

 

 

Le confort retrouvé pour les personnes intolérantes au gluten

 

Supprimer les produits du quotidien sources de gluten permet souvent aux individus intolérants de “revivre”, comme ils disent.

Bien que l’organisme soit long à se “purger” de la protéine incriminée ( = le gluten) et à se rétablir, les patients intolérants perçoivent rapidement la diminution des symptômes gênants : crampes, éruptions cutanées, fatigue chronique, insomnies, nausées, maux de ventre et bien d’autres perturbations…. Un soulagement !

Les patients intolérants ont souvent passé 5, 10 voire 15 ans à chercher la cause de leur mal. Éliminer le gluten de l’alimentation n’est certes pas évident à réaliser (Régime sans gluten : risques et inconvénients) mais c’est un confort de vie enfin retrouvé…

 

iStock

Manger sans gluten favorise les aliments bruts et sains – iStock

 

 

Manger sans gluten : une alimentation plus saine à n’en pas douter

 

Diversifier les céréales

 

Si vous teniez un journal de vos consommations alimentaires de la semaine, vous prendriez vite conscience de l’omniprésence des produits issus de blé dans notre alimentation : pain, biscottes, brioches et autres, biscuits salés et sucrés, pâtes alimentaires, semoule et boulgour, pizzas et quiches, plats préparés, sauces industrielles, desserts lactés gélifiés et autres plats préparés du commerce… Tous ces aliments contiennent, en petites ou grandes quantités, du gluten.

Manger sans gluten oblige à diversifier les produits céréaliers en évitant le blé, céréale moderne la plus mutée génétiquement. On (re)découvre le sarrasin, le quinoa, le riz, le millet, tous les légumes secs (pois chiches, haricots, lentilles) et leurs dérivés : flocons, farines…

 

Le “home made” plutôt que l’industriel

 

Fait extrêmement important : avec un régime sans gluten, on consomme moins de produits industriels, riches en additifs en tous genres, en matières grasses, en sucre et en sel. Exit les cordons bleus, les quiches lorraines surgelées, les brioches, les biscuits sucrés et salés, les assiettes de pâtes en plat unique… Forcément,  manger sans gluten permet de rééquilibrer son alimentation.

En contrepartie, on se remet à cuisiner avec des produits bruts : de la viande ou du poisson à l’état brut, des légumes, des fruits, des céréales et des légumes secs.

Pas de doute, manger sans gluten constitue une alimentation très saine.

 

 

 

 

Une perte de poids, cela peut arriver 

 

D’où vient notre surpoids, ces petits kilos que l’on prend peu à peu au fil des années ? D’un déséquilibre entre les apports en énergie (autrement dit : nos aliments) et les dépenses en énergie (notre activité physique).

Pour rectifier la balance, pas de secret : il faut augmenter les dépenses, avec un peu plus d’activité, et réduire les apports. Or le premier levier alimentaire à actionner, c’est la surconsommation de produits industriels. Riches en sucres et graisses cachées, en additifs en tous genres, ces produits sont très mauvais pour la santé : biscuits, confiseries, chocolats, crèmes glacées, charcuteries, plats préparés…

Manger sans gluten limite au maximum la consommation de produits transformés. Cela permet donc d’éviter toutes ces calories superflues et insoupçonnées. C’est une première façon d’expliquer une possible perte de poids grâce à un régime sans gluten.

Bien sûr, manger sans gluten ne fera pas disparaître votre gourmandise ! On peut très bien confectionner un délicieux gâteau sans gluten et en manger la moitié, tout(e) seul(e) au goûter! Mais comme il aura fallu le fabriquer soi-même (ou acheter des biscuits sans gluten dans le commerce, relativement chers), ce genre d’excès reviendra peu souvent.

 

iStock

Manger sans gluten est-il un atout minceur? – iStock

 

 

Une vitalité retrouvée, c’est possible

 

Avec une consommation plus importante de produits naturels et frais (des fruits, es légumes, des légumes secs, des bonnes huiles), manger sans gluten vous permet de faire le plein en vitamines, minéraux, acides gras essentiels, toutes ces éléments dont notre alimentation actuelle manque cruellement. Le regain de vitalité en découle évidemment, et ce n’est pas Novak Djokovic qui vous contredira…

Par ailleurs, en supprimant des composés difficiles à digérer comme le gluten ou les produits laitiers, vous gagnez en confort digestif, réduisez les effets de somnolence ou de lourdeur après le repas.

Un grand nombre de maladies proviennent d’un système immunitaire affaibli : celui-ci nous défend contre les microbes en bloquant leur entrée dans l’organisme ou en réagissant pour les expulser lorsqu’ils sont parvenus à entrer. Or savez-vous quel organe constitue la clé de notre système immunitaire ? L’intestin. Si une alimentation déséquilibrée, riches en produits industriels, fragilise notre intestin, il en va de même pour notre immunité. Le régime sans gluten, parce qu’il est sain, renforce notre immunité. Ce qui est également vrai pour toute alimentation saine et diversifiée, avec ou sans gluten.

Toutefois, la consommation de gluten favoriserait un état inflammatoire latent selon une étude brésilienne récente effectuée sur des souris (www.julienvenesson.fr). Or cet état inflammatoire est typiquement retrouvé dans les maladies chroniques humaines : arthrose, maladies cardiaques, obésité, diabète…

 

 

Conclusion

 

Les promesses hollywoodiennes du régime sans gluten ne sont-elles que des affabulations ?

Certes, elles sont exagérées, mais elles contiennent une part de vérité.

Reste que manger sans gluten s’avère très contraignant au quotidien. Cela demande :

  • du temps, pour faire ses courses, lire les étiquettes, chercher des recettes adaptées, cuisiner
  • de l’argent, car les produits sans gluten sont relativement onéreux, notamment les produits prêts à l’emploi.

 

Pour en savoir plus, consultez ces articles :

 

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

70 Comments

  1. hugues avril 22, 2014 3:20 Répondre

    Attention le docteur mouton que vous citez n’est pas a mon avis la meilleure source… Il est quan même surnommé docteur seringue et impliquer dans le dopage cycliste…

    • Victoria avril 23, 2014 6:49 Répondre

      Certes, j’ignorais cette partie de sa biographie. Toutefois ses articles sur l’alimentation sans gluten et sans produits laitiers sont intéressants et complets.

  2. Stéphanie novembre 2, 2014 10:49 Répondre

    Je viens de découvrir cette magnifique mine d’information qu’est votre site! Entre les conseils d’une naturopathe, les livres de recette, mes visites à la Biocoop et les blogs, je suis parée.
    Après 30 ans de malbouffe, mon corps a dit stop. Et depuis que j’ai abandonné 90% des produits avec gluten (je ne suis pas allergique, juste intolérante et faire un écart est supporté par mon corps) j’ai perdu 6 kilos (depuis Août) et surtout, j’ai dégonflé de manière spectaculaire, avant j’avais une taille d’écart en fringues entre mon ventre et mes fesses, et là… J’ai retrouvé un confort que j’avais perdu il y a 15 ans! Même les biens portants devraient penser à diversifier les farines, car tout est basé autour du blé et à la fin et bien… On fait une overdose et nous sommes intoxiqués!

    http://stefeuniz.blogspot.fr

    • Victoria novembre 2, 2014 11:46 Répondre

      Je suis ravie d’apprendre que le passage à un régime sans gluten vous a fait beaucoup de bien, de différents points de vue…
      Un message d’encouragement à nos lecteurs!

      Bonne continuation.

    • cyrielle janvier 12, 2015 3:05 Répondre

      je suis tolérante au gluten a vrai dire cela fait peu de temps que j’en entends parler.
      est ce bien de faire sans gluten quand on le tolère ?
      cela me tente bien, déjà je ne mange pas de produits industrielles enfin rarement je cuisine tout donc pour moi cela n’es pas un inconvénients pour le régime sans gluten.

      • Victoria janvier 14, 2015 7:43 Répondre

        Bonjour,
        Certaines personnes décident de réduire ou de supprimer le gluten dans un souci de diversification de leur alimentation. En effet, nous mangeons beaucoup de céréales à gluten et cela “encrasse” et fatigue sur le long terme notre organisme. C’est un moyen de redécouvrir de nouvelles saveurs, de nouveaux produits et de rééquilibrer en quelque sorte une alimentation peu variée.
        Vous n’êtes pas obligée de supprimer totalement, juste de tenter quelques recettes…
        Bon courage!

    • yass octobre 11, 2016 9:01 Répondre

      C’est vraiment super bonne continuation moi j’ai commencé le régime sans gluten il y’a une semaine et cv mieux déjà !!

  3. Colette janvier 31, 2015 4:58 Répondre

    Depuis février dernier je me suis mise au régime sans gluten, non par intolérance mais pour des douleurs.
    J’ai perdu depuis 10 kg et je m’en trouve très bien, surtout que ces kilos sont partis au niveau de l’estomac et du ventre.
    Par contre, mes douleurs ne se sont pas tellement améliorées, un peu peut-être.
    Je ne trouve pas ce régime très contraignant et il nous apporte de nouvelles saveurs. La seule chose difficile est le prix des produits.
    Je vous remercie pour votre site et j’essaye au fur et à mesure de nouvelles recettes.

    • Victoria février 1, 2015 9:57 Répondre

      Très bien Colette, je vous souhaite bon courage et bonne continuation!

  4. Marie mars 2, 2015 4:26 Répondre

    Du plus long que je m’en souvienne, mes intestins m’ont toujours embêtée… Et j’ai 54 ans. Il y a longtemps, j’en parlais au généraliste: toujours pleine de gaz, ayant souvent un peu la nausée en milieu de journée, devant être patiente sur les toilettes pour arriver à aller à la selle quotidiennement, mon ventre n’a jamais été mon ami!

    Comme je suis végétarienne, quasi végétalienne (une pizza avec de la mozzarella 3 fois par an, ou deux raclettes durant l’hiver, c’est tout côté produits laitiers), on m’a toujours dit que mes troubles étaient liés à ma (sur)consommation de fruits et légumes, et de céréales complètes. J’ai essayé de modifier cela (en incorporant par exemple des aliments “blancs” 2-3 fois par semaine), sans aucun résultat, autre qu’aggraver la situation côté digestif.

    Puis, est arrivé ce que j’ai perçu comme une nouvelle mode: le “sans gluten”. Cela m’a fait sourire, je ne me suis pas sentie concernée. J’avais appris à vivre avec tous mes désagréments digestifs, à renoncer à des soirées avec des amis, parce que j’étais ballonnée au point d’avoir pris deux tours de taille depuis le matin, et d’avoir terriblement mal dans le bas du ventre.

    Il y a 5 semaines, je vois une émission sur la télévision Suisse romande, intitulée 36,9°, qui, ce soir-là, traite des troubles liés au gluten. Certains témoignages rapportent tellement en tous points ce que je vis depuis 50 ans, que je commence à me poser des questions… Aucun médecin ne m’a jamais dit que mes “désagréments” pourraient venir du gluten. Par contre, l’année dernière, j’ai subi une coloscopie colorectale, dépistage du cancer, qui a montré un côlon en très bon état.

    Il y a un mois, je passe, après discussion avec mon mari, et réorganisation de nos repas, au régime 100% sans gluten… Et là, c’est vraiment le miracle! Après 2 jours, je n’ai plus du tout de gaz, à aucun moment de la journée! Après une semaine, je vais à la selle avec une facilité déconcertante pour quelqu’un qui ne l’a jamais vécu.

    Mais… Un mois plus tard, si les gaz et les nausées n’ont jamais réapparu, j’ai par contre, depuis 3 jours, le côlon irrité, et des selles molles, et fréquentes (jusqu’à 5 fois par jour). Désolée pour l’aspect scatologique, mais puisque “sans gluten” est en rapport avec “digestion et évacuation”… Il fallait bien en passer par là!

    Je me pose donc des questions, à l’heure actuelle. Est-ce une conséquence de mon changement d’alimentation, et est-ce passager? Est-ce que je devrais changer autre chose?

    Seul bémol donc à mon changement d’alimentation, mais tant de problèmes réglés en peu de temps, que je vais persister, essayer d’ajuster un peu les dosages. N’est-il pas bizarre que le côlon soit irrité alors que, précisément, j’ai supprimé depuis un mois le gluten censé être à l’origine de nombreux cas de côlon irritable?

    Ah oui! J’ai oublié: je n’ai pas changé fondamentalement mes habitudes alimentaires, je cuisine toujours tous mes repas, et je n’ai pas trouvé difficile de remplacer les plats à base de blé (boulgour, épeautre, etc.), par d’autres céréales, que j’utilisais de toute façon déjà, je n’étais pas en surpoids et ne cherchais pas à en perdre… Mais j’ai perdu 3 kilos, en un mois. Trop rapide à mon goût, mais je ne me sens ni faible, ni carencée, rien. Je suppose que mon organisme va reprendre ses marques d’ici quelques semaines.

    Voilà. J’espère que mon témoignage pourra aider d’autres personnes.

    Marie

    http://www.focusnature.ch

    • Victoria mars 2, 2015 6:42 Répondre

      Que de changements en effet suite à l’élimination du gluten! S’elle a résolu certains problèmes, d’autres sont apparus. Peut être est-ce la transition (j’aimerais le croire pour vous) ? Forcez sur les céréales : quinoa, riz, millet. Elles vous aideront sans doute à trouver un équilibre digestif. Le gluten et les protéines du lait sont les principales causes d’intolérances à caractère digestif…

    • Elsa septembre 1, 2015 1:51 Répondre

      Il faut que ton organisme se rébitue à ce changement ca prend du temps mais ca devrait aller. J au exactement la mm chose que toi et vais au toilette 5 fois par jours lol. Mais on m a conseillé de manger du riz. Cela fait un mois et je me sens mieux et plus en forme! J ai un peu de surpoid également mais je n ai pas perdu un gramme pour le moment mais je préfere perdre petit à petit que trop d un coup!

      http://www.hcphotographe.book.fr

  5. Marie mars 2, 2015 7:07 Répondre

    Bonsoir Victoria,

    Merci pour votre réponse. Je ne peux pas dire qu’un nouveau problème soit apparu, cela arrivait déjà, rarement, dans le passé… Là, c’est la fréquence et la durée qui me surprend un peu. Mais rien de très grave, et découvrir la sensation du “ventre plat” du matin au soir, avoir des journées où j’oublie que j’ai des intestins… Quel bonheur!

    Bravo pour votre site, vos recettes et vos photos: elles donnent toutes envie!
    Marie

    http://www.focusnature.ch

  6. Chantal mars 26, 2015 5:54 Répondre

    Bonjour ! je viens de tomber sur votre site suite à la demande de mon docteur me conseillant de ne plus manger du gluten et du lactose.
    En effet , je souffre de pleins de choses ( douleurs dans les membres à tel point que je ne peux plus marcher normalement et vivre normalement, fatigue chronique, calculs , constipation, migraines, insomnies,problèmes respiratoires et j’en passe au risque d’etre barbante ).
    Je viens donc de m’y mettre mais j’ai des revenus très modestes et j’ai bien peur que tout cela me mette sur la paille d’autant plus que je dois aussi prendre des compléments alimentaires très couteux soit 125 euros pour un mois du coup avec un salaire de 900 euros et etant seule avec mon fils je viens vous demander des conseils pour pouvoir me soigner sans que cela devienne un fardeaux pour moi et pour mon fils.
    Merci d’avance et bonne continuation

    • Victoria avril 5, 2015 1:37 Répondre

      Bonjour Chantal,
      Faire face à une allergie demande beaucoup d’énergie pour chercher les aliments compatibles avec le régime et apprendre à cuisiner autrement… C’est aussi malheureusement synonyme de surcoût.
      Voici un article qui pourra vous aider.
      Bon courage!

  7. Marie mars 30, 2015 12:36 Répondre

    Bonjour!

    Pour le cas où d’autres personnes chercheraient des infos sur les effets d’une alimentation sans gluten, je donne une suite à mes précédents messages.

    Les effets, après un peu plus de deux mois sans gluten… Une perte de 5,4 kilos, pas recherchée (pas de surcharge pondérale), mais pas problématique non plus… Sauf qu’il faudra acheter nouveaux jean’s et pulls 😉 Je n’ai pas baissé les calories que je mange quotidiennement, seulement supprimé le gluten, et adapté mes repas en fonction de ce changement majeur.

    Très nette amélioration du transit intestinal, et impression générale d’avoir plus d’énergie qu’avant. Etant très active, debout du matin au soir, je sens moins la fatigue en fin de journée et fait tout plus facilement. Plus de complexes, ni d’inconfort, non plus, liés à un ventre qui gonfle énormément au fur et à mesure que la journée se déroule.

    Par contre, toujours tendance à avoir le transit un peu trop rapide… Je continue d’adapter (à la baisse) la quantité de fibres que je mange quotidiennement, entre fruits, légumes et céréales complètes, qui constituent l’essentiel de mes repas, et les progrès sont notables.

    Je vais donc poursuivre ainsi… Et (re)donnerai des nouvelles dans quelques mois!
    Marie

    http://www.focusnature.ch

  8. Fran avril 2, 2015 1:08 Répondre

    Je viens de decouvrir votre site.Tout ce que vous dites sur ventre enorme apres chaque repas .Une grave addiction au sucre et au pain.Une constipation recurente.Et pourtant j’ai bcp change ma nourriture depuis qq mois ,fruits et legumes verts bio .J’ai arrete ts les plats industriels.Toutes vos recettes sans gluten me seduisent bcp ,je vais commencer a les essayer et si je vois des ameliorations au niveau du ventre et intestin,je vous le ferais savoir pour aider d’autres personnes comme moi qui ne savait plus quoi faire pour aller mieux.

    http://Jecuisinesansgluten.com

    • kelly avril 20, 2016 11:00 Répondre

      j’aimerais que vous me disait comment vous faites pour tout arrêté par c’est que c’est tros difficile

      • Victoria avril 21, 2016 6:12 Répondre

        Bonjour Kelly,
        Arrêter le gluten est une contrainte, c’est vrai. Mais quand on en retire un bénéfice santé (mieux-être général, réductions de douleurs, de problèmes digestifs, articulaires ou rhumatismaux), cela vaut vraiment le coup!

  9. coc avril 23, 2015 6:47 Répondre

    Bonjour
    J ai une demande qui va vous paraitre,à tous, très bête. Voilà, avec toutes ces nouvelles farines, ces nouveaux légumineux et autres, je rencontre des problèmes de stockage.
    Je souhaiterais privilégier le verre/au plastique.
    Merci pour ce coup de main

  10. kahouette69 avril 25, 2015 1:21 Répondre

    Bonjour Coc,
    Je stocke toutes mes farines dans des bocaux en verre transparent, plus sain et puis pour visualiser c’est mieux. J’en ai consacré un à un mix (plusieurs farines) et les autres contiennent les farines entières.
    En principe, j’aime utiliser le verre en cuisine. Fini le Téflon très cancérigène….mes poêles sont en céramiques. Une fois équipé on est bien armé pour rester en bonne santé. Bonne journée en espérant vous avoir aidée :))

    http://kahouette.eklablog.com/

  11. Marie juillet 12, 2015 2:18 Répondre

    Bonjour!

    J’avais promis de nouvelles après quelques mois supplémentaires sans gluten, alors, les voilà 🙂
    Manger sans gluten a vraiment changé ma vie (voir le premier post pour plus d’infos). Aucun regret, aucune envie de “glutenisé”, et aucun problème pour passer au 100% sans gluten, y compris pour mon mari… Qui a réalisé, à son tour, qu’il digérait beaucoup mieux depuis que nous n’utilisions plus de céréales contenant du gluten, et qu’il n’avait plus le ventre ballonné en fin de journée.
    Comme il réagit moins que moi, il s’achète encore de temps en temps un pain de seigle aux noix, ou mange une pizza: à chaque fois, ensuite, il remarque une digestion pénible, beaucoup de bruits, et de ballonnements.

    J’ai également trouvé l’origine du problème lié à l’évacuation trop fréquente, avec des selles trop molles (voir post de fin mars): le MAGNESIUM, mangé en excès!
    En effet, la plupart des céréales de remplacement, les légumineuses et les oléagineux, contiennent du magnésium, parfois en grande quantité pour 100 g. Comme je bois quotidiennement de l’eau minérale, à raison d’au moins 1,5 l/jour, et que je prenais quotidiennement un comprimé de magnésium 500 mg, et que je mange beaucoup de légumes, mon changement d’alimentation a fortement augmenté la quantité totale de magnésium ingurgitée tous les jours.

    Depuis que j’ai trouvé l’origine du problème, et veillé à ne plus prendre le comprimé de magnésium quotidien, à ne plus boire tous les jours une eau minérale riche en magnésium, et à gérer les quantités d’oléagineux, légumineuses, petites graines de toute sorte ajoutées aux salades, etc. Tout va parfaitement bien.

    Mais, si j’oublie d’y faire attention, et cumule pendant deux jours des aliments riches en magnésium + eau minérale, le problème redevient le même qu’au mois de mars.

    J’espère que ce témoignage pourra servir à d’autres 🙂

    Merci, Victoria, pour tous les partages d’infos, et pour la mine d’inspiration que représente votre site.

    Marie

    http://www.focusnature.ch

  12. Marie juillet 12, 2015 2:20 Répondre

    P.S. Perte de 8 kilos, en 5 mois et demi, sans régime du tout, en mangeant des cookies inspirés des recettes de Victoria, en mangeant plus de légumineuses et d’oléagineux que je ne le faisais dans le passé. Et un bien être général, génial 🙂 !

    http://www.focusnature.ch

  13. Christiane juillet 13, 2015 12:01 Répondre

    @Marie,
    Pour réguler le transit je vous conseille le psyllium.
    On en trouve maintenant dans les magasins bio.

    • Marie juillet 15, 2015 3:11 Répondre

      Oui, je connais, ne s’est jamais montré réellement efficace pour moi, mais merci beaucoup pour l’info 🙂

      http://www.focusnature.ch

  14. Victoria juillet 15, 2015 10:01 Répondre

    Ca fait du bien Marie de lire ce genre de témoignage. Je suis très heureuse que votre santé soit meilleure, et ce sur divers points! Bonne continuation alors!

  15. Mireille juillet 17, 2015 9:43 Répondre

    Bonjour,
    Mille compliments pour ce site, complet, très bien documenté et illustré!

    J’ai 69 ans, et je me bats depuis 40 ans contre le surpoids.
    J’ai tout essayé, en particulier de sévères restrictions qui m’ont fait perdre beaucoup de kg que j’ai toujours repris – j’ai eu beaucoup de chance de ne pas laisser dans ces “régimes” ma santé physique et mentale!

    La lassitude s’étant installée, j’ai cessé de me battre il y a deux ans, reprenant de ce fait 13 kg supplémentaires.
    Pour info, je suis végétarienne depuis 7 ans et sans thyroïde depuis 25 ans.

    Et si le gluten était mon problème?????
    Depuis un mois – c’est peut être trop court pour faire un bilan – 5 kg en moins sans effort particulier…
    Le sans viande ne me posant pas de difficulté, le sans gluten se passe bien, après une courte période d’organisation et un peu de tri dans mes placards!

    Mon médecin homéopathe m’encourage à tenter l’expérience pendant 3 mois….
    En attendant, je me sens déjà mieux…..

    Une affaire à suivre !

    • Victoria juillet 17, 2015 9:57 Répondre

      Effectivement Mireille, il ne faut pas se réjouir trop vite mais si cela est très encourageant! Bonne continuation…

  16. Sophie août 1, 2015 8:07 Répondre

    Bonjour,

    Je commence un régime sans gluten suite à des troubles intestinaux quotidiens depuis 2 ans.
    La prise de sang pour IgA est négative. Je n’ai pas fait de biopsie. Je ne sais donc pas si je suis sensible au gluten ou si j’ai la maladie coeliaque.
    J’aurais une question à laquelle je ne trouve pas de réponse.
    Peut-on acheter, par exemple, du quinoa, de la farine de châtaigne ou de riz, ou encore de la fécule de pomme de terre ou de tapioca (et encore bien d’autres produits) en grande surface, même non certifiés “sans gluten”.
    Puisque tous ces produits n’en contiennent naturellement pas. Ou bien est-il nécessaire qu’ils soient certifiés.
    Je vois qu’on peut acheter le riz en grande surface. Qu’en est-il des autres produits naturellement sans gluten?

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse, je pense qu’elle sera utile à beaucoup de personnes car tous ces produits sont très onéreux.

    Et je vous remercie pour la mine d’or d’informations et de recettes que vous partagez généreusement sur votre site; site qui va vite devenir une référence pour moi.
    Un grand merci à vous Victoria.

    • Victoria août 3, 2015 4:53 Répondre

      Sophie, vous pouvez trouver au rayon bio de ceratines grandes surfaces (les plus grandes) des farines sans gluten. Châtaigne rare mais riz, millet, quinoa, probablement.
      Ces produits naturellement dépourvus de gluten ne sont pas tous certaifiés car ils peuvent contenir des “traces” dues à des contaminations. Rien de bien grave si vous n’êtes pas diagnostiquée malade coeliaque.
      Sinon, regardez en magasins bio : la diversité des farines est assurée!

  17. Mireille août 26, 2015 8:00 Répondre

    Bonjour,

    Suite de l’aventure !

    Me voici en 10ème semaine, et j’affiche 8 kg de moins, malgré trois jours passés hors de chez moi et des repas en famille au cours desquels je ne me suis pas privée.

    Même si le “sans gluten” n’a pas pour unique vocation de faire maigrir, je pense que la diversification de mes repas ( plus de crudités, cuisson à la vapeur douce, introduction de nouvelle farines, de légumineuses, diminution voire suppression de certaines matières grasses etc ) et les conseils dispensés sur ce site sont la raison de cette perte de poids accompagnée d’un réel bien être.

    Le “sans gluten” n’est pas du tout contraignant après ces quelques semaines, et pas du tout onéreux puisque je n’achète pas de produits transformés et que je suis déjà végétarienne.
    Un peu d’organisation, des plats faits maison, et ça roule !

    Pour autant, je n’empêche pas mon conjoint de manger du pain: mais comme lui aussi est mieux rassasié par les repas que je concocte, je note qu’insensiblement, la ration de pain diminue…

    Il n’y a plus qu’une chose à mettre en route: l’exercice physique ! avec un corps moins lourd, j’ai envie de bouger !

    La suite dans quelques semaines !

    Bonne continuation à tous et toutes, et merci pour le partage de ces expériences culinaires et diététiques!

  18. Victoria août 30, 2015 7:32 Répondre

    Bravo Mireille!!

  19. Alisse septembre 4, 2015 10:15 Répondre

    J ai toujours ete de nature colopathe , tres ballonnée… Diarrhée etc.. Je me gavais de pain complet , de pâtes… J ai essayé depuis 2 ans de supprimer le pain, les pàtes , le couscous etc… Par contre je mange des petits biscuits l apres midi….
    Resultats depuis 2 ans : les gaz et les ballonnements ont disparu, j ai encore un peu des diarrhees ,mais j ai perdu une taille de jean sans efforts,moins de fesses, moins de hanches, je remplace le pain par du riz blanc ou de la polenta.
    Je pense que supprimer en partie le gluten a résolu ces ballonnements et ces gaz horribles meme si j ai encore des diarrhées occasionnellement.
    La perte de poids est bien reelle mais chez moi , très progressive, il faut etre patiente et aimer le riz!
    Bon courage à tous

  20. Mireille septembre 23, 2015 6:19 Répondre

    13ème semaine!
    Et ça va de mieux en mieux!
    Moins 12 kg à ce jour, sans privations!
    Une épreuve à passer lors du prochain week-end: je vais à un mariage…..

    A Alysse:
    Le riz? je n’en mange pas tant que ça! j’ai découvert plein de graines comme le millet, ou le fonio. Le quinoa est souvent au menu aussi.

    A tous: prenez soin de vous, et à bientôt!!!

    http://www.certiferme.com/blog/mireillejura.html

  21. Thalma septembre 29, 2015 10:23 Répondre

    Bonjour
    Il y a 4 ans environ j’avais arrêté le gluten, a l’epoque ce n’etais pas un fenomene de mode et tout le monde me prenait pour une folle, mais moi…je me sentais formidablement bien.
    Sauf que environ apres 6 mois j’ai eu de terrible crampe a l’estomac. J’ai bcp chercher l’origine de mes maux et c’est finalement en remangeant du gluten que ca a disparu.
    2 ans apres j’ai compris que mes maux etaient du a la quantité de produits a base de maïs que je mangeais et qui me provoquaient des crampes.
    Depuis une semaine j’ai arrêter le sucre en tout genre et le gluten. Pour le moment j’ai perdu pres de 2kg (et c’est mon but puisque je suis obèse )
    Toute fois si je ne soufre pas xu manque, je me trouve morose, emotive et très fatigué.
    J’espere que ces syndromes vont disparaître.

    http://elea.dreyfuss@gmail.com

    • Victoria septembre 30, 2015 3:34 Répondre

      Bonjour Thalma,
      Voilà une histoire alimentaire mouvementée. Il est en effet bien possible que le maïs, consommé en grande quantité, soit assez néfaste pour l’intestin car, comme le blé, c’est une céréale qui a beaucoup évolué génétiquement sur une courte période. Je vous souhaite bonne continuation et souhaité également pour vous que ces symptômes disparaissent.

  22. kellyma octobre 4, 2015 1:22 Répondre

    Bonjour, je suis très heureuse de découvrir votre site car cela fait longtemps que j’aimerai passer au sans gluten sans oser me lancer car j’ai testé des produits de grandes surfaces et c’était pas terrible.
    j’ai 15 kg de trop et je suis limite boulimique à certains produits industriels et j’en pleure à chaque fois que je craque.
    Je souffre de ballonnements énormes de crampes d’estomac de constipation migraines envie de vomir grosses fatigues…
    J’arrête là les détails tout ça pour dire que je ne sais pas par où commencer pour arrêter le gluten. Quelles recettes pour les plats du midi et du soir pour le goûter…
    C’est très compliqué car j’ai un homme qui mange beaucoup de fast food de pizza et autres fritures et les enfants qui évidemment font de même. Mes enfants ont 10ans 7ans et 2 ans. Et les 2 derniers ne mangent pas beaucoup diversifié car quasi aucun légume et aucun fruit.
    Bref quelqu’un aurait un conseil car je déprime d’avance et ne vois pas comment faire.
    Merci d’avance.

    • Victoria octobre 4, 2015 5:45 Répondre

      Bonjour Kellyma,
      J’entends beaucoup de problèmes sous-jacents dans votre alimentation. Je ne suis pas certaine que le passage au sans gluten est une priorité pour vous. Les symptômes que vous décrivez ne viennent pas forcément de là. Il faut avant tout rééquilibrer votre alimentation et tenter d’apaiser votre rapport à la nourriture… Je vous conseille de vous rapprocher d’un diététicien de votre région. Cordialement,

  23. benou octobre 13, 2015 8:55 Répondre

    bonjour à vous… J’ai décidé de stopper le gluten depuis maintenant 2 semaines. En fait, pour expliquer ce choix je dois vous raconter mon parcours. Déjà tout petit, j’avais des crampes aux intestins; selon les médecins, je ne buvais pas assez d’eau. Plus tard, vers l âgé de 20 ans ( j en ai 37), ces crampes sont devenues très douloureuses jusqu’au moment où j ai fait une diverticulite aiguë. Hospitalise d’urgence pendant 1 semaine. Je me documente et je lis que le lait peut causer des intolérances et donc des crampes intestinales. Je décide alors de stopper cela. Super, fini les crampes. Mais voilà que depuis 4 ans, je remarque que je suis fatigué pendant ma course a pied, et puis de plus en plus fatigué tout court ( c’est la que ma maman me dit que j’ai toujours l’air fatigué depuis longtemps). Et puis je commence à avoir des gènes dans les jambes qui se transforme en légères brûlures. A cela s ajoute des diarrhées assez nauséabondes, des démangeaisons anales. Depuis 4 ans je cherche ( tout seul car le médecin s’en fout un peu). Je consulte neurologue pour les jambes =RAS. Et puis diabetologue pour mes grosses fatigues pendant le sport notamment RAS. Ensuite, je fait une prise de sang hyper complète qui coûte assez cher; on voit des carences comme Oméga 3 vit b12, zinc, vit d, fer, bref votre corps a difficile à assimiler. On me donne plein de compléments alimentaires…. Bof bof comme résultat. Je cherche je cherche. Et je me demande la raison de la non assimilation des nutriments dans mon corps. Je lis et relis et je vois que l assimilation se fait via l’intestin. Et puis je tombe sur des articles sur seignalet. Et je vois que le gluten n’a pas que des amis. Et je me décide de stopper cela. Donc voici mon bilan après (seulement)2 semaines d’arrêt du gluten : selles: fini les diarrhées assez rapidement ( c’est hyper rare chez moi sauf quand je prenais les pro biotiques), 90% mieux dans les flatulences et démangeaisons anales, plus de vitalité mais je ne me sens pas encore prêt à recommencer le jogging ( en tout cas je n’ai plus de brûlure aux cuisses ce qui est déjà une victoire en soi). Voilà mon parcours depuis quelques années qui m’amène ici. J ai essayé d être le plus honnête et le plus précis. Je continue mon régime sans gluten ; si quelqu’un est intéressé je peux poursuivre mes ressentis dans 2 ou 3 semaines. Merci pour votre lecture

    • Victoria octobre 19, 2015 12:27 Répondre

      Votre témoignage est éloquent Benou!
      C’est incroyable comment le mode alimentaire joue sur notre santé et comment les médecins peuvent continuer à l’ignorer… Bon courage pour la suite alors et bon rétablissement!

  24. Mireille octobre 23, 2015 4:16 Répondre

    Bonjour!
    Petit bilan après quatre mois sans gluten, sans lait….
    Je tiens la forme ! et j’en suis à moins 14 kg.
    J’ai repris doucement la marche – sans ce lourd bagage, ça commence à aller beaucoup mieux !
    J’ai également repris le chi cong et le tai chi….

    Que les personnes ci-dessus persévèrent! j’espère que mon témoignage sera encourageant….
    J’ai fait un écart en Aout – repas d’anniversaire – un autre en Septembre – lors d’un mariage – et c’est tout….Il faut tout de même s’y tenir sérieusement, … et se dire que cette diététique est une expérience au long cours.

    Mon médecin, après contrôle sanguin, m’a demandé de réduire de 20% le lévothyrox….
    Prochaine analyse en Décembre !

    D’ici là, bon courage à tous, et merci encore à Victoria pour les articles de ce site!

    http://www.certiferme.com/blog/mireillejura.html

  25. Elsa MARTINEZ novembre 18, 2015 4:33 Répondre

    merci pour ce site qui est un extraordinaire recueil d’informations. Suite à une maladie et sur les conseils d’un dietetitien regime sans sucre , sans gluten et sans lactose du jour au lendemain. merci pour toutes ces recettes aussi ca donne de très bonnes idées

  26. Emma décembre 13, 2015 10:26 Répondre

    Bonsoir,
    Tous ces témoignages sont très encourageants. Pour ma part, j’ai accouché de ma seconde fille en mars dernier puis retour à l’hôpital 15 jours plus tard pour septicémie dû à streptocoque groupe B. En juillet me sentant extrêmement fatiguée j’en parle à mon médecin qui a tout de suite tilté. Prise de sang et hashimoto diagnostiqué. Échographie, il semble que la thyroïde n’ait pas trop souffert. J’ai commencé le levothyrox en aout et même si ma tsh était bonne en octobre je me sentais encore fatiguée et déprimée donc mon médecin a décidé d’augmenter un peu la dose de levothyrox je suis à 100 depuis 6 semaines. Et puis en lisant plusieurs posts j’ai décidé d’un coup de me mettre au sans gluten et sans produits laitiers. Pas facile quand noël approche…. J espère me débarrasser de cette maladie et pouvoir peut être un jour remanger du fromage 🙂 même si je comprends tous les bienfaits du sans gluten et sans produits laitiers c’est dur de se dire qu’on n’en mangera plus… En tout cas tous ceux qui apportent leur expérience c’est important de lire les résultats ou les changements ressentis…

  27. Mireille décembre 14, 2015 6:54 Répondre

    Six mois !!!!

    Six mois sans gluten !
    Un nouveau bilan s’impose !

    La perte de poids s’est ralentie, mais j’affiche maintenant 18 kg en moins ….

    A l’attention d’Emma:
    Je prenais du lévothyrox 125: je suis passée au 100 mg (sur avis médical bien entendu.)
    Et les fêtes ne seront pas tristes sans gluten ni produits laitiers! il suffit de parcourir le site de Victoria pour s’en convaincre!

    Pour ma part, sans gluten, sans produits animaux…ça fait beaucoup de “sans”, mais quand on améliore sa santé, on accepte !
    Je m’autoriserai peut-être un écart “gluten” pour les fêtes (mais pas sur les produits animaux) car je suis invitée….enfin, on verra! Astuce: j’ai proposé à mes hôtes de réaliser un dessert…conforme à ma diététique!

    A dire aussi que mon médecin homéopathe était ravie de me voir ….Je referai une analyse sanguine dans quelques temps pour vérifier que la diminution du lévothyrox qu’elle m’a ordonnée est satisfaisante.

    Encore merci à Victoria pour le partage de tous les conseils, articles et recettes !
    Bonne santé à toutes et tous !

    http://www.certiferme.com/blog/mireillejura.html

  28. domin janvier 19, 2016 9:15 Répondre

    bonjour juste une question je fait du sporiasis aux pieds croyez vous que je devrais faire un regime sans gluten merci de vous reponse . isabelle

    • Victoria janvier 20, 2016 5:39 Répondre

      Bonjour domin,
      Le psoriasis est l’une des affections que la médecine ne parvient pas à expliquer et traite difficilement. Il s’agit d’un symptôme d’un dysfonctionnement interne et la cause peut être d’origine intestinale. C’est pourquoi un régime sans gluten pourrait améliorer la situation. A essayer (durée conseillée de 2 mois).

    • BAPTISTE janvier 28, 2016 10:36 Répondre

      Bonjour Domin,
      Depuis notre arrêt du lactose et du gluten, le psoriasis que j’avais dans la tête, et celui que mon mari avait sur l’avant du tybia, ont disparus.
      Belle journée

  29. martine janvier 27, 2016 6:33 Répondre

    Bonjour,
    Je me demande quel impact aura la suppression de gluten et j’aimerais avoir vos témoignages.
    Je suis une femme de 41 ans, je suis en surpoids, 1m54 pour 74 kilo . Je suis du type à aimer énormément le pain, les sauces et le lait. Je me sens toujours ballonnée, j’ai une fatigue extrême, j’ai mal aux articulations et sujet à dépression.
    En 2006 j’ai eu un PTI, une maladie auto-immun qui résulte d’une baisse de plaquette sanguine. Mon poids à l’époque était équilibré mais suite à un traitement aux corticoïdes j’ai eu d’énormes fluctuations. D’abord à la hausse, puis 2 ans après la fin du traitement, à la baisse…Une différence de 40kg du début à la fin. Mon médecin (en qui je n’ai pas confiance) me traite depuis ce temps comme étant bi-polaire et l’essais de plusieurs médicaments stabilisateur d’humeur se multiplient, sans succès.
    En lisant sur le sujet (gluten), j’ai l’impression que mes problèmes d’humeurs et de fluctuation de poids pourrait se régler. Qu’en pensez-vous ?

    • Victoria janvier 28, 2016 8:41 Répondre

      Difficile Martine de prédire l’effet qu’aura un régime sans gluten ni lait sur votre organisme. Nous sommes tous différents et pas forcément sensibles aux mêmes produits!
      Etant donnée l’impasse dans laquelle vous vous trouvez, il peut être intéressant de tenter l’expérience, mais sérieusement! Deux mois stricts sans gluten ni laits animaux. Vous pourrez ainsi savoir réellement ce qu’il en est.
      Cordialement,

  30. BAPTISTE janvier 28, 2016 11:02 Répondre

    Bonjour,
    Je viens vous faire part de mon expérience.
    Depuis toute petite 6 ans), j’avais de fortes migraines, au fils du temps, se sont ajoutés des problèmes de transit (selles toutes les 3 semaines, constipation, hémorroïdes…) avec pointes aiguës au niveau des intestins, ventre de femme enceinte dès que je mangeais, un psoriasis dans la tête, des douleurs articulaires et musculaires constantes, une fatigue chronique, l’envie de rien de plus en plus présente. J’ai aujourd’hui 47 ans.
    Pas besoin de préciser que j’ai vu une bonne dizaine de médecin pour tenter de soigner ces maux. L’explication trouvée : trop nerveuse, il faut se détendre… manger plus de fruits et légumes… boire plus d’eau… sans compter les médicaments hyper forts pour la migraine et les douleurs diverses et variées (anti inflammatoires, anti douleur, anti migraineux, produits pour liquéfier les celles… tout pour combattre la douleur mais rien pour chercher la cause)
    En novembre 2014, une amie me recommande une “naturopathe”.
    Sur ses conseils, j’arrête le gluten et le lactose.
    Depuis, je revis. Plus de migraines chroniques, plus de ballonnements (sauf si un ennemi se cache dans une préparation dont je n’ai pas vu la composition), mes fatigues ont disparues, plus de “dépression”, 11 kilos perdus sans régimes (impossibles à perdre auparavant). Un teint plus rosé et une meilleurs mine constatés par tous mes amis.
    Mon mari, qui présentait à peut près les mêmes symptômes, a retrouvé la même forme que moi. Par contre, il a pris 3 kilo (il fait 61 kg pour 1.78 m)
    Je précise que mon mari souffre depuis 40 ans des intestins. Il a même fait une péritonite il y a 20 ans et qu’il faisait des stages à l’hôpital environ fois par an à chaque grosse crise. Les médecins n’ont par trouvé (ou pas cherché) l’origine de son problème. Même remarque que pour moi : trop nerveux, il faut vous détendre !
    J’ai informé mon médecin, qui me suit depuis 111 ans, de mon nouveau régime et du bienfait qui en résultait… elle a été très sceptique et a essayé de nous dissuader la 1ère fois mais n’a plus rien dit lors de la dernière visite. J’ai même constaté qu’elle avait fondue et qu’elle rayonnait la dernière fois que j’ai emmené ma fille pour la visite du sport. Elle n’a pas dit pourquoi mais je l’ai croisé dans le rayons des produits sans gluten ni lactose de la grande surface où je fais mes courses.
    Les seuls inconvénients de ce “régime” c’est 1/ le prix du pain et des biscuits industriels. Mon mari mange des sandwiches tous les midi et c’est horriblement cher. 2/ Les personnes qui essaient de vous faire remanger comme avant sous prétexte que rien n’est prouvé (comme si le bien être n’était pas une preuve).
    Sinon, que du bonheur. il faut juste que je fasse des gâteaux, qui se conservent, moi même.
    Merci à tous pour vos témoignages et votre soutien
    Merci à Victoria pour son site très sympathique.
    Bonne journée à tous

  31. BERNARD février 19, 2016 10:16 Répondre

    Bonjour,
    Suite à un cancer du sein et la prise de tamoxifene, j’ai pris 5kgs et ça sans manger davantage car suivie par une nutritionniste. Suite à ce cancer, je me suis posée beaucoup de questions sur l’alimentation, et notamment intéressée à la méthode seignalet (sans gluten et sans lactose) sur les bienfaits pour certaines maladies et peut être même le cancer. Mon médecin m’avait déjà préconisé les produits Bio et d’éliminer le soja et lait de vache. Depuis 2 semaines, j’ai commencé le sans gluten et sans lactose, à la fois pour manger mieux mais avec l’espoir aussi de perdre du poids car depuis peu ovarectomie et donc ménopause à 43 ans, aie, aie, avec sûrement un autre traitement en place pour limiter la récidive du cancer. Avez- vous des expériences similaires à me faire partager ? Merci d’avance pour votre réponse.

  32. isabelle mars 20, 2016 7:21 Répondre

    Bonjour,
    Suite à de gros problèmes de digestion, j’ai moi aussi arrêté de consommer du gluten, et je sens une nette amélioration. Ayant, un colon irritable, je fais attention à consommer des cérèales semi complètes et non pas complètes et je fais des cures de synertrophic ( laboratoire synphonat) qui lutte contre la perméabilité de l’intestin, c’est très efficace.

  33. Amélie mars 23, 2016 10:12 Répondre

    Bonjour,

    Après une lecture attentive de tous vos commentaires, je me décide à mon tour. Cependant de mon côté c’est le témoignage inverse que j’ai à offrir, et il me semble qu’il sera un bon complément de preuve pour les éventuels sceptiques.
    Je n’ai pas de problème de santé particulier, juste l’envie de bien être.
    Je suis assez sportive depuis plusieurs années, donc pas non plus de problème de surpoids.
    J’ai déménagé en foyer depuis une année, et nous avons “la chance” d’avoir le petit déjeuné servi le matin. Au menu : jus d’orange, lait ou café, yaourts sucrés, choix de pain et céréales sucrées, confitures, beurre..
    C’est la première fois depuis mon enfance que je mange le matin, et donc ces produits n’étaient pas vraiment présent dans mes placards. Bilan de l’année : imperceptiblement et sournoisement 13kg en plus, digestion difficile, mais le pire, c’est la chute tout aussi progressive du moral, de la confiance en moi, de ma joie de vivre.
    J’ai bien sur fais le lien, je connais bien la cause donc le remède de mes maux mais… Addiction… C’est incroyable comme il est difficile de se retenir quand tout est à disposition. Mais il y a autre chose de plus inquiétant : ce n’est pas seulement une envie, c’est une pulsion. Si je me retiens quelque jour, elle disparaît. Il en va de même pour l’envie qui s’étouffe, car se sentir moins lourde et somnolente ; plus énergique et volontaire, ça n’a pas de prix.
    A ce sujet il serait intéressant de suivre la recherche sur les bactéries peuplant les intestins. Comme je l’ai compris et dit avec mes mots, nous aurions des “familles de bactéries” différentes selon les types d’aliments consommés (genre la famille du sucre, du gluten…) qui réclament “à manger” (=pulsion). Selon la taille de la famille ça mettrai plus ou moins de temps mais sans apport de nourriture elle “meurt” (=disparition de l’envie). J’ai lu des témoignages sur des personne expérimentant l’élimination de la “famille” du sucre, semblerait-il que le processus soit long et difficile (morosité…) mais qu’au bout d’un certain temps (variable) ces personnes se disent débarrassées et bien mieux. (pardon pour le caractère semi/pseudo scientifique de ce paragraphe, à compléter)
    Donc maintenant, j’en suis encore à lutter car si je suis persuadée que le gluten et le lactose sont la (ou une des) source de mal être, la pression sociale en foyer est intense. Il semble que l’entourage ne supporte que difficilement voir quelqu’un faire des efforts pour quelque chose que lui même n’est pas près à abandonner. Les tentations sont nombreuses (“mais goûtes juste une tranche!”, odeurs de cuisine, etc), la réhabilitation longue, mais c’est plus facile quand on connait et comprend la cause, c’est ce qui m’a donné envie de vous le faire partager.
    Le sport aide beaucoup, comme si courir une demi heure ou faire une heure de fitness était un repas en soi (ou un leit motiv (“ha non pas après tous ces efforts”).
    Merci beaucoup pour les conseils et pour ce partage d’expérience que je trouve très enrichissant.

  34. Claire juin 18, 2016 8:14 Répondre

    Bonjour,

    J’ai des problèmes intestinaux depuis une dizaine d’années, aucun médecin n’a été capable de me proposer de solution, on me dit toujours que c’est “psychologique” et “chronique” donc qu’il n’y a rien à faire. Je ne sais pas si l’origine de ces problèmes digestifs est allergique ou de l’ordre de l’intolérance ou d’une toute autre origine mais ils me pourrissent tellement la vie que je n’arrive pas à accepter de devoir passer le reste de ma vie comme cela. Devant l’incapacité de la médecine à m’aider, j’ai décidé d’essayer de manger sans gluten il y a quelques semaines, pour voir si cela avait une influence .
    Le but pour l’instant est de réduire le gluten au maximum afin de rééquilibrer la flore intestinale mais je ne veux pas que mon entourage subisse ce choix alors je me permets de manger normalement lorsque je suis invitée ou que je déjeune à l’extérieur, .
    Est-ce que consommer du gluten de temps en temps réduit à néant tous les efforts ou peut compromettre mon objectif?

    Votre site est très intéressant, merci infiniment de mettre tous ces conseils à notre disposition!

    • Victoria juin 20, 2016 7:07 Répondre

      Bonsoir Claire,

      Vous avez raison de tenter le régime sans gluten. Dans votre cas, un essai me semble tout indiquer pour vérifier ou infirmer l’hypothèse d’une intolérance. Par le biais de tous les témoignages que je recueille, je peux vous dire que cette alimentation soulage un grand nombre de personnes de maux variés qu’ils avaient jusqu’alors combattus toute leur vie à coup de médicaments et de d’analyses, sans succès!
      Je conseille souvent de tester un régime sans gluten strict pendant deux mois afin de laisser le temps aux intestins de se « décrasser ». Je conseille également d’accompagner cela d’une suppression des produits laitiers (lait, yaourt, fromage, beurre, crème, glaces) car les caséines du lait sont souvent irritante pour la muqueuse intestinale.
      L’avantage d’un régime strict (2 mois minimum) est qu’il vous permet de savoir précisément si le gluten et/ou les produits laitiers sont responsables. Un régime avec des écarts ne vous apportera pas de certitude mais peut toute de même améliorer les choses.
      A vous de voir…

  35. lisa juin 30, 2016 12:09 Répondre

    bonjour, déjà merci je me suis très bien reconnu sur votre article: depuis l’age de 3 ans j’ai arrêter de boire du lait de vache que je trouver pas bon et depuis mon adolescence j’avait des problème de digestion (surtout le matin) javai même arrêter de prendre mon petite déjeuner depuis mes 14 ans ( j’en est 29 maintenant) en pensant que je le digéré mal le matin! Avec des douleurs parfois de ventre dans la journée je me suis toujours dit que j’avait juste un problème de digestion! quand depuis 2 mois j’ai était voir une allergologue qui ma changer ma vie! oui c’est un bien grand mot mais c’est le cas! je fessait “sinusite” sur “sinusite” depuis 6 mois et c’est la qu’elle ma annoncer que c’étais peut être pas que des sinusites mais des écoulement naseaux liée a une intolérance, elle ma demander d’arrêter le lait de mammifère de mon alimentation, j’ai vu une amélioration (moins de ballonnement) mais toujours des crampes de ventre! j’ai noter tout mes repas qui me rendais malade et la conclusion est venu vite, le GLUTEN! arff Dur les premières semaine mais quand tu voit ta vie changer tu haie le gluten au final! car le moindre petit erreur qui te fait plier en 2 pendant des heures, tu ne veut plus y retoucher! j’ai perdu en 2 mois pour le moment 3 kg et je vois que je continue encore de maigrir! comme vous le dite on mange plus équilibre. par contre j’avait une question, on envisage d’avoir un enfant du coup je voulais s’avoir si sa pouvait emmener a une intolérance voir a une carence au futur bébé ?

    • Victoria juin 30, 2016 4:13 Répondre

      Non Lisa, je ne pense pas que votre régime alimentaire soit risqué pour votre futur bébé. En tout cas, éliminer le gluten n’induit aucune carence car il est tout simplement remplacé par d’autres céréales. Quant à l’arrêt des produits laitiers animaux, il peut éventuellement réduire vos apports en calcium. Dans ce cas, faites la part belle aux fruits secs (amandes, sésame), aux légumes secs, aux laits végétaux enrichis en calcium ou aux eaux minérales (Contrex…). Cet article devrait vous aider.

  36. Mireille juin 30, 2016 4:49 Répondre

    Bonsoir tout le monde

    Un an ! un an sans gluten et sans lactose, avec très peu d’écarts (comme je l’ai dit plus haut)

    Bilan: je me stabilise, avec 23 kg en moins.

    Je continue à trouver beaucoup de plaisir à m’alimenter, mes rapports avec la nourriture ne sont plus conflictuels! plus jamais de culpabilité devant une assiette bien garnie (sans gluten, ni produits animaux hormis les oeufs de mes poules)

    Ce site m’est d’une aide précieuse!

    Je me répète: encore merci à Victoria pour le partage de tous les conseils, articles et recettes !

    http://www.certiferme.com/blog/mireillejura.html

  37. Sol juillet 8, 2016 8:19 Répondre

    Pareil que beaucoup d’entre vous… Des années de colopathie avec des crampes très douloureuses et des diarrhées qui me vidaient de toute énergie… Et malgré cela un surpoids, pas énorme mais bien là.

    J’ai décidé de tester l’éviction du gluten : les douleurs se sont calmées en trois jours, le transit est devenu normal en 10 et j’ai une super pêche !

    J’ai dégonflé de manière spectaculaire, sans restriction et j’ai perdu entre 5 et 10 kg (je ne me pesais pas mais ai deux tailles de pantalon en dessous), surtout grâce à la perte de mon ventre ballonné. Je suis à 6 mois sans gluten.

    Je ne trouve pas que ce soit difficile de se passer du gluten, je cuisinais déjà beaucoup avant… Le seul produit “industriel” que je mange sont les pâtes Barilla sans gluten, les autres sont horribles…

    Je refais du sport et mon teint est bien plus frais… Le bonheur ! Je regrette juste que mon médecin n’y ait pas pensé tout seul, j’avais des symptômes évidents depuis l’enfance qui se sont aggravés depuis 15 ans ! J’ai grandi tard et par poussées douloureuses : 1,29 à 14 ans pour 28 kg, 1,57 à 18 ans et 1,65 à 25. Puberté retardée aussi avec un utérus petit qui m’a coûté quelques fausses couches… Un âge osseux de 8 ans à 14 ans (radios faites à l’époque car on soupçonnait un nanisme)…

    Surveillez vos enfants : un enfant nettement plus petit que ses frères et sœurs avec des douleurs digestives, même plutôt silencieuses (j’étais dure au mal) devrait alerter…

    • Victoria juillet 10, 2016 1:59 Répondre

      En effet Sol, on ne peut que regretter que les médecins ne soient pas suffisamment formés sur les allergies et intolérances… Ils pourraient ainsi détecter la cause de la souffrance de certaines personnes et les soulager le plus rapidement possible!

  38. Bea octobre 22, 2016 5:26 Répondre

    Bonjour ,
    Après un bypass il y’a 4 ans aujourd’hui j’ai un mal au niveau de du côté droit en dessous les côtes j’ai regarder sur internet et aujourd’hui je me met au sans gluten je vais vérifier ce mal mais je pense que pâtes et pain n’ont pas fait bon ménage avant tout opération je veux essayer de voir si c’est pas tout ce gluten qui me met dans cette état plus les gaz et le bide qui gonfle car biensur je bois dès café au lait toute la journée au moins 5 enfin c’est un tout je pense j’espère que limitant le lait et commencer le sans gluten je me sentirai mieux !!

  39. Ricky novembre 5, 2016 10:49 Répondre

    Bonjour, je fais un régime sans gluten depuis 15 jours, je fais de la marche, vélo d’appartement, je monte les escaliers chez moi, j’ai pris 300 gr, je n’ai pas maigri.

    Donc j’ai du mal à lire certains témoignages.
    cdlt

  40. Cedric novembre 6, 2016 1:00 Répondre

    Bonjour, je fais un régime sans gluten, depuis 15 jours conseillé par mon médecin, car je souffre d”‘arthrose , et d’un poids excessif, 104KG pour
    1M85.
    je n’ai pas maigri, bien sur je pense qu’il faut attendre pour les douleurs.
    merci de me donner votre avis.

    • Victoria novembre 8, 2016 6:46 Répondre

      Bonsoir,
      Comme dit dans l’article, on constate “une possible perte de poids grâce à un régime sans gluten”. Ce n’est pas le cas de tout le monde!
      Pour voir des résultats probants d’un tel changement alimentaire, il est conseillé de maintenir le régime 2 mois strict. L’organisme a besoin de se “décrasser” lentement.
      Bonne continuation!

  41. VALERIE BLANC novembre 20, 2016 2:28 Répondre

    Bonjour, ayant les problèmes évoquéspar par le gluten, j ai commencé le sans gluten depuis 3 semaines. C génial ! Par contre en lisant les commentaires je me rends compte que beaucoup de personnes parlent d une perte de poids. Je ne veux pas perdre de poids, et si cela se produit au fil des mois je serai obligé d arrêter !! Merci de vos conseils.

    • Victoria novembre 20, 2016 7:01 Répondre

      Bonsoir Valérie,
      Si vous perdez trop de poids suite à l’arrêt du gluten, il va falloir enrichir votre alimentation avec des produits type huiles, graines oléagineuses, chocolat, tout de qui vous fait envie, est sain et dense en calories!

  42. Cedric novembre 21, 2016 9:59 Répondre

    Bonjour Valérie,j’ai commencé le sans gluten ,depuis 1 mois, j’ai perdu 1,5KG, dans mon cas c’est bon,pour mes douleurs d’arthrose lombaire,
    Vous dites que ” c’est génial”, que voulez vous dire ? merci

  43. VALERIE BLANC novembre 23, 2016 1:35 Répondre

    Bonjour, merci pour vos réponses. Je dis génial car pour moi cet alimentation sans gluten m ‘a permis de ne plus avoir ce mal de ventre que je traine au quotidien depuis une quinzaine d années.

  44. Norma janvier 7, 2017 3:37 Répondre

    Bonjour,
    Je découvre cette plateforme. Bravo.
    Outre certains problèmes digestifs et de surpoids, Je souffre d’asthme chronique sévère. Savez-vous si le sans gluten peut améliorer mon état, ou est-ce limité aux problèmes digestifs? Autre question… combien de temps faut-il pour sentir les effets du sans gluten (au moins pour les problèmes digestifs)?
    J’ai commencé depuis 4 jours.

    • Victoria janvier 7, 2017 5:09 Répondre

      Bonjour Norma,
      L’asthme, le psoriasis, l’acné : voici des problèmes de santé qui peuvent en effet se voir diminués par la suppression du gluten. Il faut essayer car chaque individu est différent et réagit à sa façon.
      Pour conclure quant aux effets (ou absence d’effets) d’une alimentation sans gluten, il est conseillé de suivre un régime strict durant 2 mois, le temps de le corps se “décrasse”.

Laisser un commentaire