Des “traces de gluten”, c’est grave?

 

 

Vous êtes nombreux à me questionner sur la dangerosité des produits contenant des “traces de gluten”.

Selon que l’on soit malade cœliaque ou (simplement) sensible au gluten, l’exigence envers les produits consommés ne sera pas la même…

Faisons ensemble de point.

 

Que signifie la mention “traces de gluten”?

Cette mention informe que l’aliment a été confectionné dans une usine où des produits avec gluten sont fabriqués. Les contaminations croisées sont donc possibles même si peu probables.

Autre information en conséquence : la mention “traces de gluten” signifie que…

  • dans le cas d’un produit brut -> ce produit est naturellement sans gluten (exemple : des lentilles, une farine de riz)
  • dans le cas d’un produit transformé -> le produit ne contient pas de gluten parmi ces ingrédients (ex : une soupe en brique, du chocolat).

 

CONCLUSION : un produit sans gluten en apparence peut en réalité présenter des traces de gluten! Tout ceci est une histoire de “couverture” en cas d’accident.

 

gluten free grunge stamp, in english language

 

Que faire si l’on est sensible au gluten?

Une personne sensible au gluten n’a pas besoin, à mon sens, d’écarter les produits qui présentent la mention “traces de gluten”. Si réelle trace il y a, le système digestif est capable de faire face à une petite quantité.

 

 

Que faire si l’on est malade cœliaque ?

Un malade cœliaque doit être très rigoureux dans le choix de ses aliments car une infime quantité de gluten peut provoque de graves réactions.

Par conséquent, il est nécessaire de s’approvisionner dans les rayons sans gluten des magasins bio ou sur les nombreux sites en ligne pour acheter par exemple des farines garanties sans gluten. Le choix s’avère donc restreint.

Le site de l’AFDIAG est également utile.

logosansgluten

 

Comment réorganiser sa cuisine ?

En aménageant une “gluten-free zone”, au minimum un placard spécifique pour vos produits sans gluten (farines, etc.) et ustensiles (moules divers, rouleau à pâtisserie, cuillère en bois, etc.).

La encore, les malades cœliaques devront être beaucoup plus pointilleux que les hypersensibles.

Plus d’informations dans cet article.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 Comments

  1. berga marie-louise octobre 6, 2015 12:12 Répondre

    je vous remercie infiniment de votre clarté et du soin que vous mettez à partager.lilou

  2. varin octobre 6, 2015 3:46 Répondre

    merci

  3. Line octobre 8, 2015 11:07 Répondre

    Merci pour cet éclairage 🙂

  4. mathy octobre 8, 2015 2:16 Répondre

    En quelque sorte, cette mention nous confirme qu’un produit est sans gluten : il me semble qu’elle n’est pas mise si le produit contient du gluten. De ce fait, il arrive que je ne me m’attarde pas à scruter la liste des ingrédients quand je vois cette mention (je ne suis pas coeliaque alors je ne risque pas grand chose).

  5. Victoria octobre 8, 2015 8:21 Répondre

    Merci à tous pour vos encouragements!

  6. ava octobre 26, 2015 11:08 Répondre

    Je sais pas si j’ai la maladie coeliaque ou si je suis sensible au gluten, mais des traces me clouent au lit pour plusieurs jours et dans le pire des cas me foutent la diarrhée [entre autres choses désagréables comme les insomnies, le coeur qui bat à 1000 à l’heure, des douleurs articulaires pendant plusieurs semaines, des petits boutons sur la peu, et plus récemment la perleche].
    Conclusion : faites pas comme moi faites vous tester (je me suis dit au départ que c’est “pas tres important”… sauf que quand on est dans cet état pour des micro traces c’est limite sado masochiste de reprendre le gluten pour les tests, et on se retrouve coincé…). Bref, c’est important de convaincre son médecin que c’est pas une lubie, et faites vraiment pas comme moi.

    Sinon merci beaucoup pour ton blog 🙂

    • Victoria octobre 31, 2015 1:00 Répondre

      Bonjour Ava,
      Vous êtes apparemment très très sensible aux traces de gluten. Dans votre cas, il ne faut pas “tenter le diable” en effet sous peine dans souffrir durement après…

    • MIHAELA VINCENT février 8, 2016 3:09 Répondre

      vous avez raison Ava je suis ds le même cas et un jour j’ai essayé un pain sans gluten fabriqué par un boulanger j’ai été malade trois jours ! ce n’est pas la faute du pauvre boulanger mais je sais que pour des “vrais” malades ( même si ils l’ont appris trop tard pour faire une biopsie comme moi) le fait d’être cuits ds le même four que le pain normal les a contaminés !

      • Victoria février 8, 2016 3:48 Répondre

        Les malades coeliaques sont en effet extrêmement sensibles aux traces de gluten! Très difficile donc de se restaurer alilleurs que chez soi. Cela nécessite également de prendre des précautions (feuille d epapier cuisson pour éviter els contamination par exemple). Pour plus d’infos, consulter les articles suivantes :
        Des “traces de gluten”, est-ce grave?
        Créer chez soi une “gluten-free zone”

      • Bassi Chantal juillet 26, 2016 9:34 Répondre

        Comme vous Eva, je me suis auto diagnostiqué, et là pour avoir la preuve que je suis coéliaque il faudrait que je mange du gluten, autant m’acheter un bout de corde. La moindre trace de gluten me laisse KO des jours et des jours.

  7. Macha novembre 2, 2015 6:00 Répondre

    Je pense que l’idée de faire une zone ‘gluten free’ dans la cuisine est bonne mais difficilement réalisable. J’ai une petite fille de 3 ans sensible au gluten et ca n’a pas été facile de garder des aliments avec et sans gluten dans la meme cuisine et ne parlons pas des different repas (et donc cuisiner deux fois et dans le bon ordre gluten-free d’abord).
    Donc un conseil pour les familles, il est bien plus facile de faire du gluten-free pour tout le monde, de cette façon pas de contamination et pas de frustration pour les plus petits qui ne comprennent pas toujours pourquoi leur assiette est differente. Petit plus, mon mari qui avait toujours des acidités en digerant n’en a plus du tout depuis que nous mangeons gluten-free…
    Tout le monde y gagne on dirait

    • Victoria novembre 2, 2015 8:39 Répondre

      Oui Macha, c’est en effet la solution la plus efficace mais parfois le conjoint ou les enfants ados ne veulent pas s’y mettre…
      Sans comptez que le budget en prend un coup si la famille est nombreuse…

  8. Lisa novembre 14, 2015 4:36 Répondre

    En ce qui me concerne,je suis cœliaque depuis 20 ans (diagnostic avec biopsie intestinale) et je peux m’autoriser des écarts de temps en temps sans avoir la moindre reaction ce qui est vraiment très confortable.Néanmoins le gastroentérologue est formel:ma muqueuse intestinale est irritée par ces ingestions de gluten et cela pourrait être dommageable à la longue…

  9. Pauline novembre 17, 2015 8:30 Répondre

    Donc est-ce que ça signifie qu’il ne faut pas non plus couper un pain sans gluten qui a auparavant coupé un pain normal ? Pareil pour rouleau à patisserie, etc. ? Ou si on lave bien avant d’utiliser c’est bon ?

    Merci pour votre réponse !

    • Victoria novembre 17, 2015 5:13 Répondre

      Bonsoir Pauline,
      Pas la peine de verser dans le psychodrame. Si l’ustensile est bien lavé, cela devrait aller. Pour se simplifier la vie et éviter le stress, certaines personnes choisissent d’avoir des ustensiles spéciaux sans gluten (comme le rouleau à pâtisserie, conservés dans un placard spécial).

  10. Clem mars 31, 2016 7:51 Répondre

    Bonjour, et tout d’abord, merci pour votre blog qui donne des tas d’idées, et permet de mieux comprendre “le gluten”!
    Je vous contacte car pour ma part, je ne suis pas diagnostiquée intolérante au gluten ou autre
    mais en fait, je me pose vraiment la question d’une sensibilité au gluten, car bien que mangeant équilibré, j’ai tres régulierement des ballonnements et douleur au ventre qui peuvent commencer apres le dejeuner et durent jsuqu’au soir.
    j’ai essayé de surveiller mon alimentation pour identifier des repas qui generent ces douleurs, mais je n’ai pas trouvé de relation.
    aussi, j’ai pensé essayé de supprimer ou réduire fortement le gluten pour tester.
    pensez vous que ce soit une bonne idée?
    faut il si je suis mon raisonnement que j’exclus de facon drastique toute trace de gluten, ou si jamais j’en consommais (sans faire expres), cela me permettrait quand meme d’identifier une legere intolérance?
    En vous remerciant par avance pour vos conseils
    Cordialement
    Clémentine

    • Victoria avril 2, 2016 4:41 Répondre

      Bonjour Clem,
      Cela peut être en effet profitable d’envisager une alimentation sans gluten durant deux mois (l’organisme met environ 2 mois à se “décrasser”). Ceci afin de vérifier si vous ressentez un mieux-être général ou rien du tout. Dans les deux cas, vous saurez à quoi vous en tenir…
      Pour que l’expérience soit faite sérieusement, je vous recommande de supprimer tous les aliments contenant du gluten. Par contre, ne vous embêtez pas avec ceux qui contiennent des “traces”. Un petit écart peut arriver bien sûr, parfois on en consomme sans bien le savoir. Faites au mieux!
      Bon courage pour cette expérience,
      Si vous rencontrez des difficultés, n’hésitez pas à me contacter pour un court bilan/consultation.

  11. sonia février 1, 2017 4:14 Répondre

    Bonjour, ma fille a été diagnostiquée coeliaque à 18 mois…hospitalisée en dénutrition sévère à cause de ça… On a découvert qu’elle tenait ça de mon mari qui a donc découvert sa maladie à 35 ans… Moi j’étais comme Clem ci-dessus, ballonnements et douleurs au ventre quotidiens depuis toujours sans comprendre et surtout sans remède malgré plusieurs consultations chez des gastros. Je ne savais meme pas ce qu’était le gluten. Mes tests sont négatifs, je suis donc une hypersensible. Depuis, toute la maison est gluten free, c’est beaucoup plus simple et tout le monde se porte beaucoup mieux. On trouve plein de produits sans gluten en supermarché et même des MDD donc pas trop chers, ensuite il faut apprendre à bien lire les étiquettes de tous les produits qu’on a envie d’acheter. Inutile d’aller dans les magasins bio (et de payer cher) car le bio ne veut pas dire sans gluten. Pour les traces, ils indiquent en général “traces possibles de gluten” c’est uniquement pour se prémunir en cas de problème. Si la composition du produit ne contient pas de gluten, c’est bon. On arrive à aller au resto de temps en temps en faisant bien attention et en épluchant la carte des allergènes. A 2 ans 1/2 ma fille a bien compris qu’elle se sentait beaucoup mieux depuis qu’elle ne mangeait plus la meme chose que ces petits camarades de crèche; je ramène son repas tous les jours et ce sera comme ça jusqu’à la fin de sa scolarité. J’arrive toujours à trouver des trucs pour compenser ce qu’elle ne peut pas manger meme pour les chocolats du calendrier de l’avant ou de Pâques, il suffit de bien lire les étiquettes des fabricants et on trouve dans les commerces tradi des produits classiques qui ne contiennent pas de gluten. C’est finalement beaucoup moins compliqué que je ne l’aurais cru au départ.
    La quantité de gluten dans notre alimentation a énormément augmenté ces 20 dernières années en raison des modifications génétiques faites sur le blé pour en améliorer le rendement et la productivité…merci les ingénieurs agronomes de nous avoir empoisonnés.

Laisser un commentaire